Menu
ban_actualites

Consultation régionale « J’écoute la jeunesse » : près de 2 000 jeunes Gaspésiens et Madelinots se sont fait entendre!

mardi, 03 juillet 2018

Consultation régionale « J’écoute la jeunesse » : près de 2 000 jeunes Gaspésiens et Madelinots se sont fait entendre!

Carleton-sur-Mer, le 3 juillet 2018. – La Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (CJGIM) dévoile aujourd’hui les résultats de la consultation régionale « J’écoute la jeunesse », déployée sous forme de sondage en ligne auprès des jeunes Gaspésiens et Madelinots de 15 à 35 ans. Rappelons que cette démarche a d’abord pris naissance dans la MRC du Rocher-Percé, laquelle poursuit d'ailleurs ses travaux qui mèneront à l’élaboration d’un plan d’action.

Du 12 février au 9 mars 2018, près de 2 000 jeunes ont profité de cette tribune pour partager leur vision de la région et commenter les activités et les services qui leur sont destinés. Un total de 99 questions leurs étaient posées, réparties sous plusieurs thèmes : retour ou établissement dans la région, habitudes de communication, loisirs, fierté et sentiment d’appartenance, immigration, emploi, économie, éducation, logement, environnement, transport, implication citoyenne, politique, santé et famille. Après l’analyse des résultats, nous vous présentons quelques faits saillants.

D’entrée de jeu, les six priorités identifiées par les jeunes sont, dans l’ordre :

  • La démographie
  • Le dynamisme économique
  • La formation et l’éducation (diversité, qualité du milieu de vie)
  • Le logement
  • L’offre de loisir
  • Les jeunes en difficulté

Il est à noter qu’il existe des différences par groupes d’âge :

  • Le logement arrive au 2e rang des priorités des répondants de 25-29 ans;
  • L’offre de loisirs arrive au 2e rang des priorités des répondants de 15-17 ans.

Le retour ou l’établissement dans la région demeure un enjeu prioritaire. De manière générale, plus de 55 % des répondants souhaitent s’établir dans la région pour y faire leur vie. Pour l’ensemble des répondants, les principales sources de motivation pour venir ou revenir s’installer ici sont d’abord la famille et les amis, puis la qualité de vie et les attraits. Un répondant sur deux serait même prêt à demeurer dans la région pour poursuivre ses études si la formation envisagée y était offerte.

Il appert toutefois que certains aspects relatifs à l’établissement dans la région sont plus difficiles, dont l’accès au logement. Tant pour la location que pour l’achat d’une propriété, tous les aspects abordés par le sondage ont obtenu des notes très faibles (la qualité des logements, leur disponibilité, etc.). Il se dégage également une insatisfaction assez généralisée des répondants quant à l’accès aux loisirs dans leur ville ou village. Il en est de même pour les aménagements pour le transport à pied ou à vélo dans leur milieu de vie.

Du côté de l’emploi, 24 % des répondants entendent dans leur entourage qu’il n’y a pas d’emplois pour les jeunes dans la région. Les jeunes identifient le tourisme, la pêche et aquaculture, ainsi que l’énergie éolienne et renouvelable comme les trois secteurs d’activités les plus prometteurs pour le développement de la région. Cependant, seulement 20 % d’entre eux se voient travailler dans ces secteurs (1 répondant sur 5).

Certaines données relatives à la santé et à la famille sont également préoccupantes. Plus d’un répondant sur trois ne bénéficie pas d’un réseau de soutien social pour l’aider à faire face à ses responsabilités familiales. Plus d’un répondant sur quatre ne sait pas où trouver de l’information sur les services en santé psychologique dans son CLSC ou dans son école. 15 % des répondants ont déjà été confrontés à un manque d’argent pour s’acheter de la nourriture. Ce nombre atteint 20 % chez les répondants anglophones.

Les résultats de ce sondage influenceront la Commission jeunesse qui identifiera les pistes actions à entreprendre en lien avec les priorités et les préoccupations des jeunes. Une tournée de présentation auprès des organismes offrant des services aux jeunes et des élus de la région est également prévue cet automne afin de leur faire connaître les résultats de cette consultation et de les sensibiliser aux besoins exprimés.

Les résultats complets de la consultation sont disponibles ici.

À propos de la Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (CJGÎM)

En 2015, la CJGÎM s’est incorporée afin de poursuivre ses mandats de concertation et de mobilisation auprès des jeunes. Elle maintient ainsi sa mission qui vise à assurer et à promouvoir la place des jeunes dans le développement social, économique, politique et culturel de la région. La CJGÎM est notamment reconnue pour son travail afin de favoriser l’établissement et la rétention des jeunes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

À propos de « J’écoute la jeunesse » dans la MRC du Rocher-Percé

Dans le cadre de la mesure Stratégies jeunesse en milieu municipal, le CJE Option Emploi du Rocher-Percé a mis de l’avant cette initiative de consultation auprès des citoyens âgés entre 15 et 35 ans. Elle vise l’élaboration d’un plan d’action selon leurs aspirations et leurs priorités pour les prochaines années.

– 30 –

Information :
Danik O'Connor, coordonnateur
Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
581 887-2894
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source : 
Marie-Ève Allard
Consultante en communications
418 392-9298
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.